Accéder au contenu principal

Mais que t'arrive-t-il Grand Loup ?

Et voilà notre projet Tandem Jeunesse #9 avec Virginie Rochedreux aux pinceaux et moi-même pour le texte s'en va à la conquête d'un éditeur !

Mais que t'arrive-t-il Grand Loup ?
Album - A partir de 4 ans - 1016 mots – 3861 signes

Résumé :
Alors que Grand Loup se demande ce qu'il pourrait bien manger à midi, il croise le chemin d'une petite fille habillée d'un manteau rouge. Voilà qui fera un bien meilleur repas que la grand-mère qui habite de l'autre côté de la forêt. Aussi Grand Loup accepte-t-il de jouer à cache-cache avec la petite fille. Mais au moment de la croquer, cette dernière se dérobe, laissant Grand Loup avec son ventre vide. Le lendemain, Grand Loup se sent patraque, a mal à la gorge. Il décide de suivre le conseil que lui donnait sa maman : avaler une bonne cuillerée de miel. Mais voilà Grand Loup n'a plus de miel. Il part donc en demander à son voisin le renard...
 
Extrait :
Il est bientôt midi. Dans la forêt, l’estomac de Grand Loup gronde. Que pourrait-il bien manger aujourd’hui ?
Des petits cochons ? Non c’est un peut trop gras et ça fait grossir. Il n’y a qu’à voir son ventre qui commence à s’arrondir.
Une biquette ? Non plus la dernière fois que Grand Loup a voulu en croquer une, il n’a récolté que des coups de cornes. D'ailleurs, ses fesses s’en souviennent encore !
Et pourquoi pas une grand-mère ? Évidemment, c’est un peu plus dur, c’est plus sec, mais au moins c’est moins dangereux.
C’est décidé, ce sera une grand-mère aujourd’hui pour midi. Cela tombe bien il en connaît justement une qui habite à la lisière de la forêt. Mais alors qu’il se dirige à grands pas sur le chemin, Grand Loup voit arriver en face de lui une petite fille, sautillante, vêtue d’un long manteau à capuche rouge à pois blanc.
- Bonjour, lance Grand Loup quand cette dernière arrive à sa hauteur. D’où viens-tu comme cela, toute guillerette ?
- Je reviens de chez ma grand-mère.
Grand Loup sourit.
- Et toi tu fais quoi ? demande la fillette. Tu voudrais jouer à cache-cache avec moi ?
Avec grand plaisir, répond Grand Loup, tout en se disant que finalement, une petite fille ferrait aussi bien l’affaire pour son déjeuner.
Et Grand Loup et la fillette se mettent à jouer. Un coup c’est lui qui se cache, la fois d’après c’est à elle de se cacher. Cependant au bout d’une heure, Grand Loup commence à se lasser et voudrait bien calmer son estomac qui ne fait que gronder.
Il décide donc qu’au prochain coup, il la croquera. Mais voilà que tout à coup celle-ci lance :
- Ou lalala ! Je vais me faire gronder, moi ! Je dois rentrer aider maman, car ma petite sœur est malade. A bientôt Grand Loup, je me suis bien amusée !
Et avant que Grand Loup ait compris que qui se passe, la petite fille au manteau rouge à pois blancs s’en va sur le chemin, sautillant, en chantant à tue-tête : « Promenons-nous dans les bois… »
Dépité, Grand Loup rentre chez lui. Il est fatigué d’avoir tant couru. Il ne se sent plus la force d’aller à la lisière de la forêt pour manger la grand-mère. Il se contentera de ce qu’il y a dans son frigo. Et cette perspective ne le met pas de bonne humeur. Les petits animaux de la forêt le sentent bien et évitent de se retrouver sur son chemin

Le lendemain, Grand Loup se réveille patraque. Il a mal à la gorge et se sent fiévreux.
- Comme le disait ma maman, se dit Grand Loup, rien de mieux qu’une bonne cuillerée de miel quand on a mal à la gorge.
Mais Grand Loup a beau chercher, pas le moindre pot de miel dans ses placards.
- Que cela ne tienne, je vais aller demander à Renard mon voisin.
Et ni une ni deux, Grand Loup s’en va toquer à la porte du son plus proche voisin.
- Mais que t’arrive-t-il ? s’exclame Renard en voyant Grand Loup.
- Je voulais savoir si tu n’avais pas un pot de miel à me passer. J’ai très mal à la gorge ce matin, explique Grand Loup d’une voix chevrotante.
- Non, non, je n’en ai pas !
Et Renard lui claque la porte au nez.

Interloqué par l’attitude de Renard, Grand Loup s’en va, le dos rond, en se demandant à qui il pourrait bien emprunter un petit pot de miel. Sur le chemin, il rencontre Petit Cochon.
Voyant Grand Loup, le cochon laisse tomber tout son matériel et s’enfuit en courant.
- Ne t’en va pas, lui lance Grand Loup de sa voix enrouée. Je ne te ferais aucun mal. Je veux juste savoir si tu n’aurais pas du miel à me prêter.
En entendant ces mots, Cochon s’arrête et, prudemment, revient sur ses pas. Mais quand il aperçoit Grand Loup de plus près, il s’écrit en riant :
- Ah ! Ah ! Ah ! Tu ferais sensation au carnaval ! Aurais-tu commis de méchantes actions ?
Grand Loup en reste bouche bée. « Mais qu’est-ce qu’il lui prend à Cochon ? ». Celui-ci ramasse sa planche et son casque et poursuit son chemin en sifflotant. Sans même avoir répondu à la demande de Grand Loup.
 ... 

Commentaires

  1. Chouette projet ! J'aime aussi beaucoup la mise en page... bonne chance à votre Grand Loup !

    RépondreSupprimer
  2. Coups de coeur entrecroisés pour nos projets,alors ! Puisque le vôtre, je l'adore ! tellement original qu'il trouvera une maison qui l'accueillera ! (bonnes ondes de madame Irma !)

    RépondreSupprimer
  3. Bonne chance! J'aime beaucoup le texte comme les illustrations!

    RépondreSupprimer
  4. Voilà un bien joli projet! Bravo !

    RépondreSupprimer
  5. Je craaaaaaaque sur le texte et les illustrations très originales !
    Bravo !!!
    C'est sûr, ça va marcher :)

    RépondreSupprimer
  6. c'est super chouette! j'adooooore....je craque!

    RépondreSupprimer
  7. Bonne chance, le texte et les illustrations sont géniaux !

    RépondreSupprimer
  8. Les illustrations et le texte sont superbes !!! Un bel avenir s'ouvre devant cet album :)

    RépondreSupprimer
  9. Je croise...ça va marcher, c'est sûr !!

    RépondreSupprimer
  10. Vraiment sympa ce projet. j'adore les illus... Même pas la peine de croiser, c'est du tout cuit!!!

    RépondreSupprimer
  11. Très chouette ce projet !!!! Les illustrations sont vraiment originales !
    Et Bonnes fêtes !

    RépondreSupprimer
  12. bonjour ,

    je partage sur facebook twitter et par mails à mes contacts je trouve les planches sublimes et j'ai vraiment envie de connaître la suite :
    bon succès mérité !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ils sont arrivés juste à temps...

...pour participer à la Comédie du livre de Montpellier Qui ça ?
Mais Madame Poulepoupidou, Nestor et Patapouf  évidemment ! Merci à Estelle pour ses magnifiques illustrations (comme toujours) et à Laurence qui m'a une nouvelle fois renouvelé sa confiance !



Et cerise sur le gâteau, une remise vous attend  si vous passez commande des deux tomes Le secret de Madame Poulepoupidou et MadamePoulepoupidou a besoin d'aide  sur le site des éditions Miroir aux Troubles (code de la promo : poule)

et enfin troisième nouveauté en ce mois de novembre

Un roman pour les 10/13 ans  Aux éditions Averbode, collection Récits Express illustré par Anne-Catherine De Boel
Ali a 14 ans. Il a décidé de rejoindre la côte et de s’embarquer pour l’Europe comme des milliers de ses compatriotes. Mais la traversée est semée d’embuches… Au jour le jour, au fil des heures, l’auteure raconte l’odyssée d’Ali, ses peurs et, aussi, ses espérances.


A ne pas manquer sur le site Récits Express,  des documents à télécharger : Résumé - Fiche pour le primaire - 10 questions à la manière du CEB -  Fiche pour le secondaire
Un très grand merci à Mélanie Cornez pour sa confiance et son enthousiasme et à Anne-Catherine de Boel pour sa belle couverture et ses illustrations intérieures

Deuxième nouveauté de ce mois de novembre...

Un magnifique livre sur la légende du jour de l'an chinois
Superbement illustré par Suzy Vergez



« Au temps où les dragons régnaient sur la terre et sur les mers, on ne célébrait pas le Nouvel An.
Dans un petit village de l'île de Taïwan, c'était même le jour le plus triste de l'année car, bien longtemps auparavant, un homme avait eu le malheur de tuer un dragon des mers. Et depuis, le fantôme du dragon revenait les hanter chaque année dans la nuit du Nouvel An, réclamant le sacrifice d'un fils premier-né, pour satisfaire son appétit vorace ! »

Merci encore à Fatiha et Elsa des éditions Circonflexe pour leur confiance et leur patience