Accéder au contenu principal

Mon texte pour le concours Bayard Nouveaux talents

Voici ma participation au Concours Nouveaux Talents de Bayard. Je ne fais pas partie des finalistes, mais ce n'est pas grave !
Bonne lecture...

L'arbre sur la colline

Le jour se lève sur la colline.
Chatouillé par les rayons du soleil
l’arbre tout seul sur la colline
secoue ses branches, agite ses feuilles.
Voilà une belle journée qui s’annonce.

Mais sur la colline de l’arbre,
il n’y a que des cailloux
et quelques brins d’herbe.
L’arbre se souvient d’un temps
où la colline était couverte de fleurs,
de buissons et d’arbres identiques à lui.
C’était avant le grand incendie.

Le feu a tout ravagé : les fleurs
Les buissons, les arbres...
Sauf lui !
Bien sûr, il fut blessé,
quelques branches ont roussi
quelques bouts d’écorce racornis.
Mais une fois les flammes au loin,
il se tenait toujours là
dressé au milieu de la colline dévastée.

Le temps à passé, l’arbre a guéri
l'arbre a grandi.
Il est devenu beau et majestueux.
Mais voilà l’arbre est triste.
Tout seul sur sa colline
Il voudrait bien un peu de compagnie,

Alors l’arbre s’adresse aux nuages
qui passent dans le ciel,
mais le vent les chasse au loin.
sans leur laisser le temps de répondre.
L’arbre appelle le soleil qui brille
tout là-haut dans le ciel,
mais il est bien trop loin pour l’entendre.
Parfois l’arbre parle à la pluie
les jours d’orage,
mais les gouttes sont bien trop pressées
de tomber pour lui parler.

Hier, des hommes sont venus.
Ils ont observé la colline,
en ont parcouru chaque centimètre.
Les hommes ont observé l'arbre,
se sont assis à son pied
au plus chaud de la journée.

L'arbre a chanté
mais ils ne l’ont pas entendu.
L'arbre a bougé
mais ils ne l’ont pas vu.
L'arbre a parlé
mais ils ne lui ont pas répondu.

Et puis les hommes sont partis,
le laissant seul sur sa solitude.
Il était si triste
l'arbre sur la colline, si triste !

Alors l’arbre a baissé les branches,
ses feuillent se sont ratatinées.
Il n’a plus eu envie de pousser.
Il se sentait vieux, fatigué.
Même les oiseaux de passage
N’osaient plus le saluer.

Mais, ce matin, revoilà les hommes !
Ils creusent une multitude de trous.
L'arbre a peur, l'arbre tremble.
Vont-ils abattre l'arbre ?
Non, ils plantent d'autres arbres
partout sur la colline.

Alors l’arbre sur la colline
comprend que plus jamais
il ne sera seul.
Bientôt ces arbres seront assez grands
pour parler avec lui.
Il leur racontera la colline
l’incendie et la solitude.
L’arbre est content,
Il est la mémoire de la colline.

Commentaires

  1. C'est très joli !! et c'est exactement le thème de mon texte !!! hahaha

    RépondreSupprimer
  2. ah ah ah !
    Pour mon texte l'arbre en question existe vraiment et il est toujours tout seul sur sa colline !

    RépondreSupprimer
  3. très joli ! Mon thème était différent

    RépondreSupprimer
  4. Superbe, j'aime bien le côté l'homme n'est pas si nul que ça finalement.
    Et ton vrai arbre va avoir d'autres compagnons?

    RépondreSupprimer
  5. Catibou : j'aime bien le ton du tien !

    Stef : Merci beaucoup. Et non il est toujours tout seul sur sa colline le pauvre :(

    RépondreSupprimer
  6. ton texte est magnifique, bravo.... j'adore...
    ah au fait,je t'ai ajouté dans mes liens, tu as du talent...
    Irène

    RépondreSupprimer
  7. Merci Irène, là tu ne me vois pas mais je rougis :) (Faut que je mette à jour ma liste de lien aussi )

    RépondreSupprimer
  8. C'est beau ! ^---^ ça donne plein de petits frissons partout, surtout la fin ! (j'aime les histoires qui finissent bien ! XD) La mémoire de la colline... ^-^
    Au moins à ton arbre solitaire, tu lui réponds quand il te cause ! loool

    RépondreSupprimer
  9. C'est très beau ... je ne l'avais pas lu !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Concours

Pour fêter la sortie de Perle de Jade et l'oiseau blanc en libraire aujourd'hui, je vous propose un petit concours. Pour cela rien il suffit de : 
1 - d'inscrire un vœu sur un bout de papier
2 -  d'en prendre une photo
3 -  de me faire parvenir cette dernière
Et si votre vœu est tiré au sort, disons le 30 septembre prochain, je le confirai à l'oiseau blanc de Perle de Jade...


Bonne chance !

Deuxième nouveauté de ce mois de novembre...

Un magnifique livre sur la légende du jour de l'an chinois
Superbement illustré par Suzy Vergez



« Au temps où les dragons régnaient sur la terre et sur les mers, on ne célébrait pas le Nouvel An.
Dans un petit village de l'île de Taïwan, c'était même le jour le plus triste de l'année car, bien longtemps auparavant, un homme avait eu le malheur de tuer un dragon des mers. Et depuis, le fantôme du dragon revenait les hanter chaque année dans la nuit du Nouvel An, réclamant le sacrifice d'un fils premier-né, pour satisfaire son appétit vorace ! »

Merci encore à Fatiha et Elsa des éditions Circonflexe pour leur confiance et leur patience

et enfin troisième nouveauté en ce mois de novembre

Un roman pour les 10/13 ans  Aux éditions Averbode, collection Récits Express illustré par Anne-Catherine De Boel
Ali a 14 ans. Il a décidé de rejoindre la côte et de s’embarquer pour l’Europe comme des milliers de ses compatriotes. Mais la traversée est semée d’embuches… Au jour le jour, au fil des heures, l’auteure raconte l’odyssée d’Ali, ses peurs et, aussi, ses espérances.


A ne pas manquer sur le site Récits Express,  des documents à télécharger : Résumé - Fiche pour le primaire - 10 questions à la manière du CEB -  Fiche pour le secondaire
Un très grand merci à Mélanie Cornez pour sa confiance et son enthousiasme et à Anne-Catherine de Boel pour sa belle couverture et ses illustrations intérieures