Accéder au contenu principal

"La migration des papillons" s'envole...

Voilà c'est avec émotion que je viens de coucher le dernier mot de mon premier roman jeunesse. Et parce qu'un jour il faut bien se lancer, aujourd'hui (et dans les jours à venir) Elliot, le héros, va tenter de séduire une maison d'édition bienveillante.

Résumé 
Elliot part en vacances chez ses grands-parents, de l'autre côté de l'Atlantique. En Amérique, pays de tous ses rêves. Sa rencontre avec son grand-père qu'il ne connaît pas va être une vraie révélation. Il va transmettre à son petit fils sa passion, l’entomologie, et offrir à Elliot le plus beau des cadeaux : une envie d'avenir. 
(3473 mots – 19574 signes)

Extrait 
Du coin de la véranda, Elliot observe le vieil homme assis sur le banc.

Sans tourner la tête, Grand’Pa fait signe à Elliot de venir s’asseoir à côté de lui. Elliot se demande comment il a fait pour le voir.
Son grand-père tapote une nouvelle fois sur le banc pour inciter Elliot à s’approcher. Timidement, Elliot longe le mur et s’assoit tout au bout du banc, (gardant une certaine distance entre eux), le plus loin possible.
Son grand-père est impressionnant : il est grand, très grand. Bien plus grand que papa ! Elliot est fasciné par cette main, posée sur le bois. Il n’en n’a jamais vue d’aussi grande ni d’aussi large.
Et puis de près, il ne fait pas si vieux. Surtout avec ses cheveux longs qu’il a attachés avec un ruban. Rien à voir avec grand-père Georges, le papa de papa, qui a le visage tout fripé et se déplace avec une canne. Grand’Pa Albert semble si fort…
- Alors bien dormi ?
Elliot sursaute, surpris : son grand-père vient de lui parler en français. Avec un drôle d’accent, mais c’était du français !
- Tu parles français ?

Commentaires

  1. Bonne chance à Elliot et à ta migration des papillons (j'adore le titre!!!)

    RépondreSupprimer
  2. Je veux la suite !!! J'en connais deux qui vont aimer :)

    RépondreSupprimer
  3. Alors croisage de doigts!!! ça démarre bien!!

    RépondreSupprimer
  4. Je croise les doigts pour tes papillons... et bravo pour ton premier roman !!!

    RépondreSupprimer
  5. Je sents que c'est une année qui "s'envole" pour toi, le papillon, la petite sorcière, tu as la tête dans les nuages, c'est fort propice, bonne chance... ;)

    RépondreSupprimer
  6. félicitations pour ce premier roman "terminé" ..et bonne chance à lui ! il va certainement trouver son éditeur!

    RépondreSupprimer
  7. Super :-)) je leur souhaite de trouver une belle maison!

    RépondreSupprimer
  8. Oh ça a l'air tout tendre, je te souhaite vraiment de réussir à le publier...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ils sont arrivés juste à temps...

...pour participer à la Comédie du livre de Montpellier Qui ça ?
Mais Madame Poulepoupidou, Nestor et Patapouf  évidemment ! Merci à Estelle pour ses magnifiques illustrations (comme toujours) et à Laurence qui m'a une nouvelle fois renouvelé sa confiance !



Et cerise sur le gâteau, une remise vous attend  si vous passez commande des deux tomes Le secret de Madame Poulepoupidou et MadamePoulepoupidou a besoin d'aide  sur le site des éditions Miroir aux Troubles (code de la promo : poule)

Petite fierté du jour

Mon roman A la dérive paru aux éditions Averbode dans la collection RécitsExpress (2016-2017) 
sert de support dans le cahier S’entrainer au CE1D en français (Editions Erasme)

(En Belgique, le CE1D est une épreuve externe que les élèves de deuxième secondaire doivent passer au terme de l'année pour évaluer la maitrise des compétences du 1er degré de l'enseignement secondaire.)

Pour plus d'informations : http://www.editionserasme.be/Pub/sentrainer_francais/Contenu.html

Carte de voeux pour Noël

Comme c'est la période de Noël et aussi celle des cadeaux, avec Sandrine DELISSE, nous avons décidé de faire cadeau aux enfants de cette jolie carte de voeux pour Noël.


 Cette carte est aussi téléchargeable sur mon site ici (colonne de droite rubrique Téléchargement)