Accéder au contenu principal

"La migration des papillons" s'envole...

Voilà c'est avec émotion que je viens de coucher le dernier mot de mon premier roman jeunesse. Et parce qu'un jour il faut bien se lancer, aujourd'hui (et dans les jours à venir) Elliot, le héros, va tenter de séduire une maison d'édition bienveillante.

Résumé 
Elliot part en vacances chez ses grands-parents, de l'autre côté de l'Atlantique. En Amérique, pays de tous ses rêves. Sa rencontre avec son grand-père qu'il ne connaît pas va être une vraie révélation. Il va transmettre à son petit fils sa passion, l’entomologie, et offrir à Elliot le plus beau des cadeaux : une envie d'avenir. 
(3473 mots – 19574 signes)

Extrait 
Du coin de la véranda, Elliot observe le vieil homme assis sur le banc.

Sans tourner la tête, Grand’Pa fait signe à Elliot de venir s’asseoir à côté de lui. Elliot se demande comment il a fait pour le voir.
Son grand-père tapote une nouvelle fois sur le banc pour inciter Elliot à s’approcher. Timidement, Elliot longe le mur et s’assoit tout au bout du banc, (gardant une certaine distance entre eux), le plus loin possible.
Son grand-père est impressionnant : il est grand, très grand. Bien plus grand que papa ! Elliot est fasciné par cette main, posée sur le bois. Il n’en n’a jamais vue d’aussi grande ni d’aussi large.
Et puis de près, il ne fait pas si vieux. Surtout avec ses cheveux longs qu’il a attachés avec un ruban. Rien à voir avec grand-père Georges, le papa de papa, qui a le visage tout fripé et se déplace avec une canne. Grand’Pa Albert semble si fort…
- Alors bien dormi ?
Elliot sursaute, surpris : son grand-père vient de lui parler en français. Avec un drôle d’accent, mais c’était du français !
- Tu parles français ?

Commentaires

  1. Bonne chance à Elliot et à ta migration des papillons (j'adore le titre!!!)

    RépondreSupprimer
  2. Je veux la suite !!! J'en connais deux qui vont aimer :)

    RépondreSupprimer
  3. Alors croisage de doigts!!! ça démarre bien!!

    RépondreSupprimer
  4. Je croise les doigts pour tes papillons... et bravo pour ton premier roman !!!

    RépondreSupprimer
  5. Je sents que c'est une année qui "s'envole" pour toi, le papillon, la petite sorcière, tu as la tête dans les nuages, c'est fort propice, bonne chance... ;)

    RépondreSupprimer
  6. félicitations pour ce premier roman "terminé" ..et bonne chance à lui ! il va certainement trouver son éditeur!

    RépondreSupprimer
  7. Super :-)) je leur souhaite de trouver une belle maison!

    RépondreSupprimer
  8. Oh ça a l'air tout tendre, je te souhaite vraiment de réussir à le publier...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

En passant par la Mogolie avec Tilik

Il est tout beau, tout chaud Il m'attendait bien sagement sur mon bureau je vous présente mon dernier né L'île aux loups magnifiquement illustré par Marie-Pierre Emorine  publié par les toutes nouvelles éditions ZTL (ZéTooLu)
Merci Marie-Pierre pour ton superbe travail Merci Sandra de donner vie à notre petit Tilik !

20ème Marché de Noël de Frontignan

A l'occasion du 20ème Marché de Noël de Frontignan retrouvez-nous, Yves Renda et moi-même, autour du conte Un jouet extraordinaire spécialement écrit pour cette occasion. Rendez-vous vendredi 8 décembre devant la mairie puis sur le marché pour la distribution des livres aux enfants,
avec projection des images du livres sur la façade de la mairie de 18h à 22h ! puis samedi 9 et dimanche 10 décembre dès 16h pour des séances de dédicaces




Une jeune lectrice très attentive