Accéder au contenu principal

Direction l'Amazonie

Dans le cadre d'un échange avec une classe de CE1 de Frontignan, nous commençons un travail sur la forêt amazonienne.
Les enfants ont visité vendredi dernier la serre amazonienne de Montpellier et vont travailler pendant deux semaines sur la forêt tropicale, les indiens et les animaux.
Parallèlement, ils vont apprendre à écrire un petit récit avec présentation du ou des personnages, description de l'environnement et une "action". De mon côté j'écris un "Conte amazonien" et nous confronterons nos écrits durant la dernière semaine du mois de juin.
A l'issue de ce travail collectif, chaque enfant repartira avec un petit livret contenant tous leurs travaux, leurs textes, des piste de lecture...

Et voici un extrait de mon conte :

Cette histoire s'inspire de deux légendes de l’Amazonie péruvienne : la première – la Mère-des-Tigres - est inspirée d’une légende des Zaparo du Curaray; la seconde légende est celle du Sachamama, le boa géant.

Le jour se lève sur le village de Patua, petit village perdu au milieu de l’immensité de la forêt amazonienne. La brume matinale ne s’est pas encore dissipée, que Patua est déjà réveillée. Patua, petite indienne Zarapa, vit dans la grande maison commune au toit de chaume, avec tous les autres enfants de sa tribu.

Aujourd’hui, Patua devait accompagner sa grand-mère dans la forêt cueillir des baies. Mais la grand-mère de Patua est malade et ne peut se lever. Alors, tandis que le chaman et sa mère s’occupent de la vieille dame, la fillette décide de partir seule dans la forêt.
Heureuse d’être un peu seule, Patua flâne, s’arrête pour observer une énorme araignée au milieu de sa toile, se laisse distraire par une procession de fourmis manioc. Au-dessus d’elle, les singes hurlent, un toucan mâle chante à tue-tête du sommet des arbres. Et sans qu’elle s’en rende compte, la matinée passe. Patua commence à s’inquiéter. « Je crois que je suis perdue » se dit-elle.
À ce moment-là, elle sent une merveilleuse odeur de soupe. Attirée par le délicat fumet, Patua débouche aux abords d’une clairière. Au centre de celle-ci se dresse une petite maison. Patua, timidement, s’approche et découvre une vieille femme remuant le contenu d’un chaudron à l’aide d’un grand bâton.

Commentaires

  1. C'est très sympa, joliement écrit, ça donne envie de connaître la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant ce joli conte d'Amazonie.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

En passant par la Mogolie avec Tilik

Il est tout beau, tout chaud Il m'attendait bien sagement sur mon bureau je vous présente mon dernier né L'île aux loups magnifiquement illustré par Marie-Pierre Emorine  publié par les toutes nouvelles éditions ZTL (ZéTooLu)
Merci Marie-Pierre pour ton superbe travail Merci Sandra de donner vie à notre petit Tilik !

20ème Marché de Noël de Frontignan

A l'occasion du 20ème Marché de Noël de Frontignan retrouvez-nous, Yves Renda et moi-même, autour du conte Un jouet extraordinaire spécialement écrit pour cette occasion. Rendez-vous vendredi 8 décembre devant la mairie puis sur le marché pour la distribution des livres aux enfants,
avec projection des images du livres sur la façade de la mairie de 18h à 22h ! puis samedi 9 et dimanche 10 décembre dès 16h pour des séances de dédicaces




Une jeune lectrice très attentive