Accéder au contenu principal

Direction l'Amazonie

Dans le cadre d'un échange avec une classe de CE1 de Frontignan, nous commençons un travail sur la forêt amazonienne.
Les enfants ont visité vendredi dernier la serre amazonienne de Montpellier et vont travailler pendant deux semaines sur la forêt tropicale, les indiens et les animaux.
Parallèlement, ils vont apprendre à écrire un petit récit avec présentation du ou des personnages, description de l'environnement et une "action". De mon côté j'écris un "Conte amazonien" et nous confronterons nos écrits durant la dernière semaine du mois de juin.
A l'issue de ce travail collectif, chaque enfant repartira avec un petit livret contenant tous leurs travaux, leurs textes, des piste de lecture...

Et voici un extrait de mon conte :

Cette histoire s'inspire de deux légendes de l’Amazonie péruvienne : la première – la Mère-des-Tigres - est inspirée d’une légende des Zaparo du Curaray; la seconde légende est celle du Sachamama, le boa géant.

Le jour se lève sur le village de Patua, petit village perdu au milieu de l’immensité de la forêt amazonienne. La brume matinale ne s’est pas encore dissipée, que Patua est déjà réveillée. Patua, petite indienne Zarapa, vit dans la grande maison commune au toit de chaume, avec tous les autres enfants de sa tribu.

Aujourd’hui, Patua devait accompagner sa grand-mère dans la forêt cueillir des baies. Mais la grand-mère de Patua est malade et ne peut se lever. Alors, tandis que le chaman et sa mère s’occupent de la vieille dame, la fillette décide de partir seule dans la forêt.
Heureuse d’être un peu seule, Patua flâne, s’arrête pour observer une énorme araignée au milieu de sa toile, se laisse distraire par une procession de fourmis manioc. Au-dessus d’elle, les singes hurlent, un toucan mâle chante à tue-tête du sommet des arbres. Et sans qu’elle s’en rende compte, la matinée passe. Patua commence à s’inquiéter. « Je crois que je suis perdue » se dit-elle.
À ce moment-là, elle sent une merveilleuse odeur de soupe. Attirée par le délicat fumet, Patua débouche aux abords d’une clairière. Au centre de celle-ci se dresse une petite maison. Patua, timidement, s’approche et découvre une vieille femme remuant le contenu d’un chaudron à l’aide d’un grand bâton.

Commentaires

  1. C'est très sympa, joliement écrit, ça donne envie de connaître la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant ce joli conte d'Amazonie.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Concours

Pour fêter la sortie de Perle de Jade et l'oiseau blanc en libraire aujourd'hui, je vous propose un petit concours. Pour cela rien il suffit de : 
1 - d'inscrire un vœu sur un bout de papier
2 -  d'en prendre une photo
3 -  de me faire parvenir cette dernière
Et si votre vœu est tiré au sort, disons le 30 septembre prochain, je le confirai à l'oiseau blanc de Perle de Jade...


Bonne chance !

Ils sont arrivés juste à temps...

...pour participer à la Comédie du livre de Montpellier Qui ça ?
Mais Madame Poulepoupidou, Nestor et Patapouf  évidemment ! Merci à Estelle pour ses magnifiques illustrations (comme toujours) et à Laurence qui m'a une nouvelle fois renouvelé sa confiance !



Et cerise sur le gâteau, une remise vous attend  si vous passez commande des deux tomes Le secret de Madame Poulepoupidou et MadamePoulepoupidou a besoin d'aide  sur le site des éditions Miroir aux Troubles (code de la promo : poule)

et enfin troisième nouveauté en ce mois de novembre

Un roman pour les 10/13 ans  Aux éditions Averbode, collection Récits Express illustré par Anne-Catherine De Boel
Ali a 14 ans. Il a décidé de rejoindre la côte et de s’embarquer pour l’Europe comme des milliers de ses compatriotes. Mais la traversée est semée d’embuches… Au jour le jour, au fil des heures, l’auteure raconte l’odyssée d’Ali, ses peurs et, aussi, ses espérances.


A ne pas manquer sur le site Récits Express,  des documents à télécharger : Résumé - Fiche pour le primaire - 10 questions à la manière du CEB -  Fiche pour le secondaire
Un très grand merci à Mélanie Cornez pour sa confiance et son enthousiasme et à Anne-Catherine de Boel pour sa belle couverture et ses illustrations intérieures